Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Feb

Issoire

Publié par Comtesse  - Catégories :  #Auvergne

Issoire garde le souvenir d'une origine gallo-romaine

Au VIe siècle, Grégoire de Tours désigne Issoire sous le nom d'Ysiodorum ou vicus Isiodorensis.

Plusieurs objets datant de cette époque furent découverts dès 1780 : urnes antiques, monnaies gauloises et romaines, vases funéraires gallo-romains.


Le nom de la ville s'est écrit pendant longtemps Yssoire.

Le "Y" qui apparaît dans les armoiries en témoigne. C'est à partir de la révolution que l'orthographe moderne Issoire s'est imposée.

Issoire se situe au confluent des couloirs verts de deux rivières : l'Allier et la Couze Pavin, venue du massif du Sancy.

Cette ville bénéficie d'une localisation privilégiée dans la plaine de la Limagne-Sud.

Elle est également à l'entrée des parcs naturels des Volcans d'Auvergne et du Livradois-Forez.

Vue sur Issoire

Vue sur Issoire

Avec 14 416 habitants en 2009, Issoire est la cinquième commune la plus peuplée du département du Puy-de-Dôme. Pour la première fois, au recensement de 2006, elle franchit le seuil des 14 000 habitants, profitant de son statut attractif de sous-préfecture, au sud de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

 

Issoire
Issoire

La Tour de l'Horloge

La Tour de l'Horloge aurait été commandée au XVe siècle par Austremoine Bohier et son frère Antoine, tous deux marchands et consuls d'Issoire.
La Tour, appelée beffroi, cumule plusieurs fonctions : tour de guet, maison communale, tandis que sa cloche rythme la vie quotidienne des Issoiriens.
Sa silhouette actuelle date de sa restauration en 1830. Son aménagement récent, auquel s'ajoute celui du bâtiment voisin, l'ancien pensionnat Sévigné, en fait un lieu surprenant que son architecture résolument contemporaine incite à la découverte et à l'étonnement.

Issoire
Tour de l'Horloge

Tour de l'Horloge

L'abbaye Saint-Austremoine d'Issoire

Si la renommée de l'église romane Saint-Austremoine d'Issoire n'est plus à faire, on a parfois tendance à oublier qu'au Moyen Âge, cet édifice dépendait d'une importante abbaye bénédictine. Profondément remaniée au début du XVIIIe siècle, cette dernière développait jadis ses constructions au sud de l'église.

 

 

Vitrail représentant saint AustremoineAu XIe siècle, l’abbaye fut momentanément unie à celle de Charroux en Poitou. La reconstruction de l’abbatiale, à l'image des autres églises dites "majeures" comme celles de Saint-Nectaire ou d'Orcival, débuta durant le deuxième tiers du siècle suivant.

Si l’abbaye connut vraisemblablement quelques vicissitudes au cours des XIIIe et XIVe siècles, son développement atteint son apogée au XIVe siècle. Malheureusement sa mise en commende dès le milieu du XVe siècle la fragilisa : le nombre des moines, placés sous la règle de saint Benoît, est passé de 24 au XIVe siècle, à 20 au siècle suivant, pour stagner à 6 au XVIIe siècle et à la veille de la Révolution.

Issoire
Issoire
Issoire

Les peintures murales de l’abbatiale

L'abbatiale Saint-Austremoine possède une particularité : son intérieur est entièrement recouvert d'un décor peint du XIXe siècle.
Longtemps décriées car jugées trop violentes, ces peintures, réalisées par Anatole Dauverge, sont aujourd'hui reconnues, protégées et régulièrement restaurées.

Les peintures murales de l’abbatiale Saint-Austremoine ont été exécutées entre 1855 et 1860. Cette création doit être replacée dans le contexte des grandes restaurations du XIXe siècle et de la constitution en institution des Monuments Historiques.

 

 

Issoire
Issoire

Saint Austremoine est l'évangélisateur de l'Auvergne, au début du IVe siècle. Il fut martyrisé à Issoire. Des moines poitevins occupent le monastère au Xe siècle, apportant le chef de saint Austremoine. L'abbé Gislebertus entame la construction d'une basilique vers 940. C'est l'église la plus vaste de la Basse-Auvergne avec ses 65 mètres de longueur, ses 18,8 mètres sous la voûte centrale et sa coupole à 23 mètres de hauteur. Ancienne église d'un monastère bénédictin, elle est composée d'une tri-nef de sept travées sous berceau et tribunes. Moyen appareil d'Arkose blonde.

 

Tout savoir sur Austremoine

CLIC

La coulée verte

Cette coulée verte permet de relier le cœur de ville au secteur de loisirs du Mas pour les piétons et les cyclistes, en profitant des chemins déjà existants le long de la Couze et éviter ainsi le passage dans la zone industrielle des Listes.

 

Issoire
Issoire
Issoire

Issoire se situe au confluent des couloirs verts de deux rivières : l'Allier et la Couze Pavin, venue du massif du Sancy.

Notre ville bénéficie d'une localisation privilégiée dans la plaine de la Limagne-Sud.

Elle est également à l'entrée des parcs naturels des Volcans d'Auvergne et du Livradois-Forez.

Issoire est facilement accessible avec la proximité de l'autoroute A75 Clermont-Ferrand-Montpellier et la ligne SNCF Paris-Nîmes-Béziers

Commenter cet article

Alain Michel 24/02/2017 20:32

Superbe saint Austremoine à Issoire, merci pour ces articles et belles photos.
regardsetviedauvergne.fr

Sarah 24/02/2017 22:25

J'avais énormément apprécier mon séjour....

renata 20/02/2014 19:37

une jolie ville une architecture datant de 1855 , quel merveilleux travail , des gros bisous .

Archives

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence