Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Apr

Saignon

Publié par Comtesse  - Catégories :  #Vaucluse

Saignon
Saignon

Ce village haut perché s'allonge au sommet d'une colline derrière un immense rocher et domine toute la vallée.

Saignon est un petit village paisible et serein que vous visiterez à pied avec plaisir. En face de la mairie, vous pourrez admirer une très belle église romane du XII°.

 

Il est construit sur un éperon rocheux autour de trois édifices : la chapelle castrale confondue avec le rocher qui est le signe d’identification du village, la tour de l’horloge et l’église.
L’histoire de l’occupation du territoire de Saignon débute au Paléolithique moyen (-200 000 ans, -35 000 ans). Dès l’antiquité le rocher de Saignon, d’une hauteur d’une trentaine de mètres, situé sur un promontoire, fut utilisé en tant qu’observatoire et a dû servir à l’émission de signaux. De cet emploi comme signal, Signum, a découlé le nom de Sagnio, étymologie la plus probable du nom actuel.

Saignon
Saignon
Saignon
Saignon

L’église romane Notre Dame ou Sainte Marie de Saignon, établie hors les murs, remarquable par ses proportions, fut dès le bas Moyen-Âge, un lieu privilégié de pèlerinage pour toute la Provence mais aussi pour tous ceux qui se rendaient à Rome en empruntant la Via Domitia et pour les pèlerins de l’Italie vers Saint-Jacques de Compostelle. Elle attire toujours de nombreux visiteurs.
 

Notre Dame de la Pitié
Notre Dame de la Pitié
Notre Dame de la Pitié
Notre Dame de la Pitié
Notre Dame de la Pitié
Notre Dame de la Pitié

Notre Dame de la Pitié

Tout commence avec l’accès au village qui offre des vues multiples et variées : impression de « monter au château » lorsqu’on arrive d’Apt par la route en lacets, vue splendide sur le village, la vallée, les Monts de Vaucluse et le Ventoux lorsqu’on arrive par la route d’Auribeau, ou par le plateau des Claparèdes en provenance de Bonnieux et de Lourmarin. La visite du village s’effectue à pied. L’église romane n’est pas ouverte en permanence, mais la grille permet une large vue de l’intérieur.
Descendre la rue principale du village et s’arrêter pour admirer la place de la Fontaine (fontaine à vasque et bassin, surmontée de deux statues allégoriques : l’agriculture et l’abondance par l’industrie, réalisées par le sculpteur aptésien Joseph Noël Elzéar Sollier qui fut un élève de David d’Angers). Admirer, en descendant la Tour de l’Horloge, construite en 1584. Gagner par les calades récemment restaurées la place du Vieux Moulin (ancien moulin à huile) et les vestiges des remparts. L’accès au rocher est clairement indiqué (suivre toujours le chemin qui monte). Soyez prudents au cours de l’ascension de l’escalier. Table d’orientation au sommet
.

Place de la Fontaine en 2011

Place de la Fontaine en 2011

Place de la Fontaine en 2016....abandonnée...??
Place de la Fontaine en 2016....abandonnée...??

Place de la Fontaine en 2016....abandonnée...??

Le lavoir
Le lavoir

Le lavoir

Habitat perché

Ce type d'habitat est considéré comme typiquement provençal, il est surtout typiquement méditerranéen. Ces villages sis sur leur « acropole rocheuse », qui ont gardé leur aspect médiéval, forment par l'orientation des façades de leurs maisons - vers la vallée ou la voie de communication - un véritable front de fortification9.

Fernand Benoit souligne leur origine quelquefois préhistorique en signalant que Cicéron, à propos des Ligures qui peuplaient la région, les dénomme castellani, c'est-à-dire habitants des castellas (Brutus, LXXIII, 256)9.

 
Saignon village perché

Ces villages perchés se trouvent essentiellement dans les zones collinaires dont le terroir est pauvre en alluvions et où l'eau est rare. Ce qui est le cas général en Provence sauf dans la basse vallée du Rhône et dans celle de la Durance, où les terres alluvionaires abondent et surtout où l'eau est facilement accessible pour chaque propriété grâce à un puits creusé dans la cour de la maison10.

De plus ce groupement en communauté refermée sur elle-même correspond à des régions de petites propriétés, où les seules terres fertiles se situent au fond de quelques vallons, et ce regroupement a facilité l'existence d'un artisanat rural indispensable aux villageois (charron, forgeron, etc.). À contrario, l'habitat dispersé implique de grands domaines qui tendent à vivre en autarcie. D'où la loi émise par Fernand Benoit « La misère groupe l'habitat, l'aisance le disperse »10.

Réconfort après la visite dans le froid du mistral..

Nous découvrons un salon de thé, Au Bonheur du Jour....très agréable.....

Café, Thé et patisseries maison
Café, Thé et patisseries maison
Café, Thé et patisseries maison

Café, Thé et patisseries maison

Commenter cet article

Deslot 29/04/2016 17:45

Magnifique village qui se meurt ! Quel dommage ! En revanche, le salon de thé est très agréable.

Renata 28/04/2016 11:58

toujours des paysages merveilleux , château magnifique , et en plus la joie de voir ma soeurette et mon Bruno , c’est un vrai plaisir , bonne journée des gros bisous

Archives

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence