Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Sep

VIVIERS

Publié par Comtesse  - Catégories :  #L'Ardèche

Des vallées, des gorges, des bois, des couleurs dignes des plus grands décors naturels, un terroir authentique et une histoire sans égal.

L'Ardèche est un département de la région Rhône-Alpes, c'est l'ancienne Province du Vivarais.

VIVIERS

Une cité médiévale qui mérite le détour

Située en Ardèche sur la rive droite du Rhône, Viviers mérite que l'on fasse le détour à la découverte de son riche passé historique, véritable musée à ciel ouvert.

 

 

A voir :

- La cathédrale Saint-Vincent et la Tour Saint-Michel,

- La Maison des Chevaliers

- L'Hotel de Lestrade

- Le quartier canonial

- Le Grand Séminaire

- La maison de Sampzon

- La place de la Plaine

- La place de Chateauvieux

- L'Hôtel de Roqueplane

- Le Palais Episcopal 

- la Cité Blanche, ancienne cité ouvrière Lafarge

- Le Pont romain et ses 11 arches, du II ou IIIe siècle.

- La Chapelle Saint-Ostian

- les vestiges de la Tour Saint-Martin et du Château de l'Ourse

La cathédrale, le chevet et la voûte
La cathédrale, le chevet et la voûte
La cathédrale, le chevet et la voûte
La cathédrale, le chevet et la voûte

La cathédrale, le chevet et la voûte

Le clocher

Le clocher

Le coeur

Le coeur

Ville médiévale, capitale du Vivarais depuis le ve siècle, classée 3e secteur sauvegardé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, offre aux visiteurs un véritable musée d'architecture à ciel ouvert.

La commune dispose d'un théâtre en activité, ou sont organisées plusieurs manifestations.

 

Héraldique

Les armes de Viviers se blasonnent ainsi :
D'azur aux trois fleurs de lys d'or, au chef d'argent chargé de deux lettres W capitales de gueules.

 

Patrimoine Naturel

Le nord de l'Ardèche, entre Haut-Vivarais et la Vallée du Rhône, est un surprenante pays, peu peuplé mais riche en histoire et patrimoine. C'est aussi le Rivage, cette bande de terre escarpée qui produit des grands crus des Côtes du Rhône septentrionale.

Territoire rural, frontière entre l'Auvergne et la Provence, elle multiplie paysages et climats. Une alternance de forêts, montagnes, prairies, volcans, sucs, lacs et rivières. Des sites remarquables comme les Gorges de l'Ardèche, le Mont Gerbier des Joncs, la grotte Chauvet ou la cascade du Ray Pic. Un pôle touristique qui regorge de richesses naturelles, d'un patrimoine historique  constitué de châteaux féodaux, donjons, églises, de villages médiévaux... et un terroir des plus fameux avec la châtaigne, les eaux minérales ardéchoise, le miel, les fromages, et les vins...

De la vallée du Rhône aux plus hauts sommets des Monts de l’Ardèche an passant par les gorges et la vallée du Doux, l'Ardèche Verte c'est partir à la découverte de la nature. Mais aussi d'un patrimoine riche en histoire, châteaux, églises et musées avec Tournon-sur-Rhone et Viviers. C'est un pays gastronomique avec ses terroirs d'exception St Joseph, Hermitage, Cornas et avec ses fromages Picodon et Saint-Félicien. A facettes multiples, l'Ardèche Verte fait rêver !

VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS

Culture locale et patrimoine​​

Pont Romain

Viviers à l'époque romaine : pont romain de 11 arches sur l'Escoutay  du iie ou iiie siècle.

 

Monuments Médiévaux

 

Viviers au Moyen Âge :

  • Remparts,
  • Ruelles,
  • Donjon carolingien,
  • Chapelle Saint-Ostian
  • Maison de Lestrade (XIIe-XIIIe siècles), dans la ville basse, fortement remaniée au XVIe et au XVIIIe siècles. Elle a été la mairie de Viviers de 1767 à 1947

Monuments de la Renaissance

Maison Noël-Albert (dite maison des Chevaliers ou maison des Têtes)

​​​​​​​

Monuments du XVIIIème siècle

 

  • ancien "Grand-séminaire", devenu "Maison diocésaine Charles de Foucauld" . Riche bibliothèque .
  • ancien Palais épiscopal : actuel hôtel de ville
  • Hôtel de Roqueplane  : actuel évêché du diocèse de Viviers
  • Hôtel de Tourville
  • Hôtel de Mercoyrol de Beaulieu. Après avoir acheté plusieurs lots, Pierre de Roqueplane fait bâtir un hôtel à partir de 1734, correspondant à l’aile droite. Jean de Roqueplane et Pierre de Fontanes ayant hérité, chacun pour moitié de l'hôtel de Pierre de Roqueplane, Jean de Fontanes achète la part de Jean de Roqueplane. Pierre de Fontanes entreprend alors de faire continuer les travaux par l'entrepreneur François Lustrou dit Béziers, entre 1760 et 1765. Madame de Fontanes meurt en 1783 et ses filles héritent de l'hôtel. Ce partage de l'hôtel entre les deux familles, Drivet de la Dernade et Mercoyrol de Beaulieu, entraîne des travaux. À partir de 1860 l'hôtel appartient en totalité à la famille Mercoyrol de Beaulieu. La façade est percée de 24 fenêtres ornées d'écussons et de têtes sculptées comportant un élégant balconnet, ainsi qu'une porte cochère en noyer. On peut également admirer l'impressionnante escalier avec sa rampe en fer forgé.
Mairie, ancien Palis Episcopale

Mairie, ancien Palis Episcopale

Hôtel de Beaulieu
Hôtel de Beaulieu

Hôtel de Beaulieu

Hôtel de Roqueplane

Hôtel de Roqueplane

Construction du XXèmè siècle

Pont suspendu de Viviers sur le Rhône : le pont suspendu sur le Rhône relie Viviers avec Châteauneuf-du-Rhône, construit au début des années 1950 pour remplacer un ancien pont suspendu édifié en 1845, détruit à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'ouvrage est construit par un groupement d'entreprises comprenant l'entreprise Boussiron, l'entreprise Truchetet-Tanzini, et la Compagnie Fives-Lille. Les travaux de démolition de l'ancien pont ont été entrepris en 1949. Les épreuves du pont ont été réalisées en 1954. Sa longueur totale est de 275 m avec une travée centrale de 165,10 m de portée

 

Edifices Religieux

 

De son passé d’évêché, Viviers a conservé un ensemble de remarquables hôtels particuliers et des bâtiments religieux très intéressants.

Cathédrale Saint-Vincent de Viviers

Cathédrale Saint-Vincent de Viviers

Chapelle des Dominicains

Chapelle des Dominicains

Chapelle Saint-Ostian de Viviers

Chapelle Saint-Ostian de Viviers

Couvent Saint-Roch

Couvent Saint-Roch

Montagne Saint-Michel

VIVIERS
VIVIERS

Montagne Saint Michel (196m) – Statue Saint Michel (201m) – Pic Nord (138m)

Des pitons rocheux aux falaises verticales, des arches naturelles, un sommet qui s'atteint par un sentier raide, un second où il faut mettre les mains, un troisième qui nécessite une escalade, un panorama époustouflant. Où sommes-nous ? Sur un haut sommet des Alpes ? Que nenni ! C'est la montagne Saint-Michel près de Viviers, dans le Vivarais. Le point culminant ? Minimum syndical pour franchir la "barre" des 200 mètres d'altitude : 201m ! La balade est vraiment sympathique.

 

VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS
VIVIERS

Un lieu symbolique

"Je vais passer ici tous les matins", "C'est notre nouveau lieu de pèlerinage", "Saint-Barth, c'est trop loin. Pour se recueillir, je vais venir à Viviers." Pour ces fans, ardéchois ou non, cette statue installée Viviers, juste à côté d'une brasserie renommée "Tennessee" en hommage à la chanson, va devenir un lieu de recueillement. 

 

 

L'Ardécho

L'Ardecho est un chant traditionnel. On le chante quelquefois lors des commémorations, des concours de pétanque ou lors des matchs de rugby.

Dans certains villages, les bénévoles de L'Ardéchoise ont pour coutume d'entonner ce chant à la fin de leurs journées. En effet, petits et grands sont réunis lors de cet événement, ce qui permet aux anciens de transmettre cette tradition aux plus jeunes. Mais bien sûr cette tradition se perd, tout comme l'apprentissage de l'occitan.

Le chant a de nombreuses variantes, puisqu'il existe des différences importantes entre le patois de chaque village ardéchois.

Le chant......

FIN

FIN

Commenter cet article
D
Architecture savante, noblesse de la pierre...Viviers est un village à découvrir donc !
Répondre

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence