Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 May

Paris 5ème..découverte

Publié par Comtesse  - Catégories :  #Paris

Saint-Etienne du Mont

Saint-Etienne du Mont

L'église Saint-Étienne-du-Mont fait partie intégrante de l'histoire de l'abbaye Sainte-Geneviève (aujourd'hui le lycée Henri IV). L'abbaye tire son origine de l'église des Saints Apôtres Pierre et Paul fondée par Clovis, vers 508, au sommet de ce qui est à présent la montagne Sainte-Geneviève. L'abbaye abritait les reliques de la sainte et de Clovis et, à ce titre, elle devint le lieu de pèlerinage le plus important de la ville. Au début du XIIIe siècle, Philippe Auguste fait entreprendre la construction d'une nouvelle muraille pour ceinturer Paris. Le quartier de l'abbaye, qui s'étend justement près de la muraille, en est sécurisé ; sa population s'accroît. Conséquence : l'église abbatiale, qui sert aussi pour les paroissiens, ne suffit plus. Une église paroissiale est alors construite, dédiée à saint Étienne. Elle est intégrée dans le cloître et les moines conservent la haute main sur sa gestion. 
Vue d'ensemble de la nef et du chœur de Saint-Étienne-du-Mont. Le jubé de Saint-Étienne-du-Mont est le seul qui subsiste dans les églises de Paris.

Vue d'ensemble de la nef et du chœur de Saint-Étienne-du-Mont. Le jubé de Saint-Étienne-du-Mont est le seul qui subsiste dans les églises de Paris.

À la fin du XVe siècle, devenue à son tour insuffisante, elle est remplacée par un édifice plus vaste. Les travaux, menés sous la direction de Jean Turbillon, commencent par le chœur. Puis ce chœur s'étoffe de sept chapelles rayonnantes que de riches familles du quartier se font bâtir. La construction complète de l'église va s'échelonner sur plus d'un siècle (de 1492 à 1626) et traverser les guerres de Religion. Parfois elle ralentira par manque de fonds. Les maîtres maçons Nicolas Beaucorps, son fils Antoine, puis Pierre Nicolle se succèdent à la tête du chantier. La nouvelle église, qui abrite des reliques de saint Étienne, est accolée à l'abbatiale (voir le dessin d'époque). Les moines génofévains la regardent toujours comme partie intégrante de leur fief (le curé de l'église est un membre de leur communauté). Mais, au fil du temps, cette attache va s'atténuer. Au début du XVIIe siècle, la fabrique fait construire, au chevet de l'église, le cloître des Charniers qui accueille encore actuellement la galerie des vitraux des Charniers qui comptent parmi les plus beaux de Paris.

Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.
Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.
Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.
Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.
Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.
Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.

Le premier niveau de la façade est coiffé d'un fronton triangulaire orné d'une résurrection. Statues et bas-reliefs sont du XIXe siècle.

                                                                     En savoir plus .....

 

Le Panthéon

Paris 5ème..découverte
Paris 5ème..découverte

Avant d'être le monument dédié aux grands Hommes de la République que l'on connait aujourd'hui, le Panthéon était une église, nichée sur la Montagne Sainte-Geneviève.
 

Le saviez vous ? Avant d'être le monument dédié aux grands Hommes de la République Française, le Panthéon était une église. On vous explique tout. 

En 1744, Louis XV décide de reconstruire l'Eglise Sainte-Geneviève, qui tombe en ruines au sommet de la Montagne Sainte-Geneviève. Elle fait, en effet, bien pâle figure à côté de la belle église Saint-Etienne-du-Mont dont on vous parlait juste ici. En 1764, la première pierre est posée par le Roi lui-même.

L'architecte Jacques Germain Soufflot, fervant admirateur de l'architecture greco-romaine, choisit de la construire sur un plan de croix grecque; et c'est tout le style architectural de l'église qui s'en voit imprégné, à en juger par ses belles colonnes corinthiennes


 

Paris 5ème..découverte
Paris 5ème..découverte

S'ensuite une période un peu chaotique. Durant la Révolution Française, l'édifice est démis de ses fonctions religieuses et devient un temple destiné à accueillir les cendres des grands hommes luttant pour la liberté française. Après des travaux d'aménagement opérés par De Quincy, le Panthéon redevient une église en 1806.

Laïc sous la Monarchie de Juillet, religieux sous Napoléon Bonaparte, puis QG des insurgés pendant la Commune, le Panthéon n'en finit plus de changer de mains. En 1885, l'édifice au Dôme impressionnant devient finalement le monument dédié aux grands Hommes que l'on connait aujourd'hui, avec les funérailles de Victor Hugo

Depuis, le Panthéon a accueilli les dépouilles de grands personnages de la République. Dans la crypte, on trouve, entre autres, les tombeaux de Rousseau, de Voltaire, d'Emile Zola, de Jean Moulin, de Louis Braille, de René Cassin, de Victor Schoelcher, de Jean Monnet, de Marie Curie, la première femme a y entrer et depuis peu de Simone Veil

Vous noterez aussi lors de votre visite la présence du célèbre pendule de Foucault qui pend sous la Coupole du Panthéon depuis 1851. 


 

En savoir plus

 

La Sorbonne

Paris 5ème..découverte
Paris 5ème..découverte

La Sorbonne est un monument de Paris, situé dans le Ve arrondissement. Le nom de Sorbonne n'a été d'abord que celui du collège fondé au XIIIe siècle par Robert de Sorbon. C'est en février 1257 (nouveau style) que Robert obtint de saint Louis une maison sise devant les Thermes, dans la rue Coupe-Gorge ou Coupe-Gueule, où il se proposait de faire vivre côte à côte un certain nombre de maîtres et d'étudiants. Il appelait sa fondation : la Communauté des pauvres maîtres étudiant en théologie; avant la fin du XIIIe siècle, on la nommait déjà, à cause de son fondateur, la Sorbonne. Elle reçut dès l'origine diverses libéralités; une, entre autres, de Hugues, évêque d'Apros, qui lui donna deux maisons. Des maîtres réputés se chargèrent de l'enseignement : Guillaume de Saint-Amour, Henri de Gand, etc. Deux ans après, des agrandissements étaient devenus nécessaires; Robert de Sorbon fit dans ce but plusieurs échanges, notamment avec le roi; avant sa mort, il avait mis la société de Sorbonne en possession de tout le domaine qu'elle devait occuper. La rue Coupe-Gueule prit le nom de rue des Deux-Portes, lorsqu'il eut obtenu le droit de la fermer à ses deux extrémités de clôtures qui subsistèrent jusqu'à la Révolution. 

La façade de la Sorbonne, côté rue Saint-Jacques.

La façade de la Sorbonne, côté rue Saint-Jacques.

Comme l'avait désiré Robert de Sorbon, la théologie scolastique fut effectivement restaurée grâce au collège de Sorbonne. Au début, les sorbonistes eurent à soutenir toute une polémique contre les ordres mendiants auxquels ils faisaient concurrence. Cependant, du XIIIe au XVe siècle, cinquante collèges furent fondés sur le modèle de celui de Sorbonne. Comme on admettait dans cette Maison des étudiants de tous pays, elle était, disait-on, un abrégé de l'univers; les étrangers s'y trouvèrent même, dans les premiers temps, plus nombreux que les Français; à partir du XVe siècle, elle fut ouverte aux Français seuls. La spécialité de l'étude des cas de conscience contribua beaucoup à donner à la Sorbonne une très grande réputation. La bibliothèque, à laquelle les sorbonistes avaient l'habitude de léguer leurs livres, y était l'objet de tant de soins qu'elle devint célèbre par sa richesse dès le règne de Philippe le Bel et qu'un édifice spécial fut construit pour elle en 1481.  

Paris 5ème..découverte

Ce fut sur l'initiative de deux sorbonistes, Jean de La Pierre et Guillaume Fichet, qu'en 1470 la Maison de Sorbonne logea les trois premiers imprimeurs qu'ait possédés la France. La Société voulait que dans son voisinage les locataires des maisons dont elle était propriétaire fussent des hommes adonnés à l'étude. Les sorbonistes jouissaient d'un grand respect. On s'habitua vite à dire Messieurs de Sorbonne. Pendant le XVIe le XVIIe siècle, des fondations spéciales les chargèrent d'assister les condamnés, de visiter les prisonniers, de catéchiser les pauvres dans les paroisses. De tout temps on fit profession parmi eux d'une estime particulière pour l'instruction générale, et la Sorbonne fut influencée fortement par la Renaissance. Au XVIe siècle, plusieurs chaires y furent fondées, et un certain nombre s'appliquèrent à d'autres matières que les matières théologiques, ainsi à la philosophie grecqueLuther a fait un grand éloge de ce collège. Depuis le milieu du XIVe siècle, la troisième épreuve pour la licence en théologie fut passée à la Sorbonne et appelée la Sorbonique. Mais c'est seulement à partir de 1554 que la faculté de théologie y tint ses séances de délibération générale. Il devait arriver que le nom de Sorbonne fût pris pour celui de la Faculté, et cette confusion se produisit en effet dès 1516. 

La faculté des lettres

La faculté des lettres


La Sorbonne Nouvelle. 
La reconstruction de la Sorbonne fut décidée à la suite d'un accord intervenu en 1881 entre l'Etat et la Ville de 
Paris, qui se chargèrent de la dépense à frais communs. Choisi en 1882 à la suite d'un concours, l'architecte, Nénot, commença les travaux en 1884. Malgré l'obligation où il s'était trouvé de reconstituer les parties historiques de l'ancienne université et d'assurer constamment le fonctionnement des services, Nénot a réalisé un ensemble architectural imposant et rationnel : la belle pierre et les lignes nobles étant dévolues à la façade sur la rue des Ecoles, aux bâtiments de l'Ecole des hautes études et de la faculté des lettres; les petits matériaux et les larges baies à la Faculté des sciences. Les amphithéâtres sont clairs et spacieux, et des dégagements nombreux permettent aux étudiants de gagner rapidement les salles de cours les plus éloignées.

Les constructions de la nouvelle Sorbonne occupent 21.000 mètres carrés. Le périmètre, ayant 83 mètres de façade sur 246 mètres de longueur, est limité par la rue des Ecoles, la rue Saint-Jacques, la rue Cujas, la rue Victor-Cousin et la rue de la Sorbonne.

La façade principale, sur la rue des Ecoles, est réservée à l'administration académique. Elle présente un motif central sur-deux ailes en retrait. Au rez-de-chaussée, cinq arcades et deux portes à tambour donnent accès dans un grand vestibule. Au premier étage, sept fenêtres à meneaux de pierre éclairent la salle du conseil académique; elles sont encadrées par des colonnescorinthiennesengagées, soutenant une attique qui porte huit statues figurant : la Chimie, par Injalbert; les Sciences naturelles, par Carlier; la Physique, par Lefeuvre; les Mathématiques, par Suchetot; l'Histoire, par Cordonnier; la Géographie, par Marqueste; la Philosophie, par Longepied; l'Archéologie, par Paris. Le fronton est représente les Sciences, par Mercier; le fronton ouest, les Lettres, par Chapu. 

Faculté des sciences

Faculté des sciences

Amphitéâtre

Amphitéâtre

Paris 5ème..découverte
Plan de la Nouvelle Sorbonne : 1. Grand amphithéâtre.- 2. Amphithéâtre Michelet. - 3. Amphithéâtre Quinet. - 6. Secrétariat des sciences. - 5. Salles d'examen. - 6. Géologie. - 6 bis. Amphithéâtre de géologie. - 7. Zoologie. - 8. Physiologie. - 9. Minéralogie. - 10. Art moderne. - 11. Amphithéâtre Richelieu. - 12. Art ancien. - 13. Salle des autorités. - 14. Amphithéâtre Descartes. - 15. Salle du doctorat ès lettres. - 16. Laboratoire de physique. - 17. Chimie. - 17 bis. Amphithéâtre de chimie. - 18. Secrétariat des lettres. - 19. École des chartes. - 20. Laboratoire de chimie. - 21. Amphithéâtre Turgot. - 22. Amphithéâtre Guizot. - 23. Bureaux de l'Académie.

En savoir plus

 

Paris 5ème..découverte
Commenter cet article
R
une merveille de balade ,autant en image qu'en textes ,,,
Répondre
D
Que de souvenirs ! Magnifique...
Répondre

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence