Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Mar

La flore et la faune dans le Var

Publié par Comtesse  - Catégories :  #Côte d'Azur

Une escapade entre ciel d'azur et mer d'émeraude où rayonne le soleil d'hiver : le mimosa...

En février, les mimosas sont en fleurs à Bandol....






 

Le climat méditerranéen entraîne une faune et une flore différente des régions plus au nord ou à l’ouest de la région. La végétation est en effet majoritairement composée de pinède, maquis, garrigue et chênes verts près des littoraux. Le climat méditerranéen permet à cette région ( PACA) de se spécialiser dans certaines activités économiques telles que la culture de la vigne, la production de vins (notamment les rosés) ainsi que la culture de la lavande et des oliviers. Autant de richesses qui ont fait connaître la région (PACA) à travers le monde par ses traditions.

Le département du Var présente un très grand intérêt botanique en raison de sa position géographique et de l'extrême variété de son climat, de son relief et de son sol. Ainsi, sur les 4 217 espèces mentionnées dans la flore de la France (Fournier, 1961), 2 141, soit plus de 50 % croissent spontanément dans le Var (Loisel et Barbero, 1966).


Le sol de la presqu'île de Sicié est constitué essentiellement de phyllades, plus ou moins lardées de lits de quartz. Il s'agit donc d'un îlot cristallin terminant, à l'Ouest, la Provence siliceuse des Maures et de l'Estérel et entouré des massifs calcaires de Bandol-Sanary, du Gros Cerveau et du Croupatier. On peut donc s'attendre à y rencontrer non seulement la flore caractéristique des sols cristallins, mais aussi certaines formes de transition entre la végétation de la Provence siliceuse et celle de la Provence calcaire

ARBRES :

- Chêne-vert (Eouvé), arbre atteignant 25 à 30 mètres de haut, pouvant vivre jusqu'à 1 500 ans, mais souvent négligé et méconnu dans la région, en dépit de se ses qualités exceptionnelles : il est peu inflammable, repousse après l'incendie et s'accommode de conditions extrêmes de température, de sècheresse, d'altitude et de composition des sols (Favard, 1967).

       - Pin d'Alep (Pin blanc) rencontré surtout sur les crêtes et versants Sud ainsi que sur toutes les pentes dominant   la mer.

- Pin maritime (Pin sot ou Pin bastard), généralement limité au fond des vallons ou au bas des pentes Nord. Il s'est raréfié après les ravages causés par divers insectes.


 

 



ARBUSTES :

 

- Bruyère arborescente (Brugas masclé) donnant au printemps de nombreuses fleurs odorantes.

- Calycotome épineux (Argeiras) qui forme des massifs infranchissables.

- Laurier Tin (Faveloun) aux baies d'un bleu métallique.

- Phyllaria à feuilles étroites (Aladèr mascle, Taradèu)

- Pistachier lentisque (Lentisclé).

- Daphné Gnidium (Garou, San bois) aux fleurs blanches odorantes suivies de drupes rouges.

- Fragon ou petit houx (Verbouisset, Verd-bouisset) qui donne des boules rouges semblables à celles du houx



LIANES :

- Salsepareille d'Europe (Esclaria, Escavillo, Rin Viergé) qui donne en hiver des grappes de baies rouges.

- Chèvrefeuille à feuilles embrassantes (Pantacousta, Saouvé maire), aux fleurs de printemps à odeur suave.

- Garance voyageuse (Rastelet, Rairestèu), connue pour le colorant rouge que l'on peut extraire des racines (de sa forme cultivée).

- Asperge à feuilles aiguës (Espargo-fèro, Roumaniéu couniéu), dont les jeunes pousses sont comestibles et très recherchées en mars-avril.

- Ronce (Aroumi, Roumias) qui donne les mûres.

- Clématite flammette (Rivouarto).

PLANTES HERBACÉES :

- Lavande Stoechas (Keirelet).

- Thrincie tubéreuse.

- Diverses graminacées : dactyle aggloméré, brachypode rameux, flouve odorante,...

 

Commenter cet article

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence