Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
04 Jul

Fontaine de Vaucluse

Publié par Comtesse  - Catégories :  #Luberon

Fontaine de Vaucluse

 

Fontaine de Vaucluse

Population : 611h. 

[[
D'azur, à une truite et à un ombre d'argent, posés en fasce]

Fontaine de Vaucluse est vraisemblablement l'un des sites naturels le plus visité du Vaucluse .
  Ce succès tient essentiellement à la très impressionnante source qui jaillit au pied d'une falaise de 230m de haut.
Cette gigantesque fontaine est la plus puissante de France (et la cinquième mondiale) avec un débit d'eau annuel de 630 millions de mètres cubes. Ses eaux vert-émeraude généralement calmes l'été deviennent spectaculaires en période de crue (en automne et au printemps) : 90 m3 par seconde se déversent dans le lit de la Sorgue. En toutes saisons des sources secondaires alimentent la rivière et forment un très beau plan d'eau ombragé par d'immenses platanes. 


 

    


Le site exceptionnel de « Vallis clausa », la Vallée close, au fond de laquelle surgit mystérieusement la Sorgue, a donné son nom au village – attesté dès le Xe s. dans les textes officiels – puis, insigne privilège, au département lors de sa création en 1793.

 


 


La Fontaine

Avec un écoulement total moyen de 630 millions de m3 par an, cette source est la première de France, et une des plus importantes au niveau mondial, par son volume d’eau écoulé. Elle résulte de l’émergence d’un immense réseau souterrain. Source fraîche et paisible en été, bouillonnante et impétueuse au printemps-automne, la Fontaine, véritable caprice de la nature ne cesse d’intriguer curieux et chercheurs depuis l’antiquité.
Les eaux qui bondissent à Fontaine de Vaucluse proviennent de l’infiltration des eaux de pluie et de la fonte des neiges du sud du Mont Ventoux, des Monts de Vaucluse et de la Montagne de Lure qui représentent un « impluvium » de 1240 km2 et dont l’unique issue demeure la Fontaine.
Si les crues spectaculaires du printemps-automne suscitent l’étonnement et l’admiration des visiteurs (90m3 par seconde) par contre, l’écoulement régulier durant l’été et durant les saisons d’absence de pluie reste plus énigmatique pour les spécialistes.
Réalisant des expériences de coloration dans les cours d’eau souterrains du massif calcaire, les spéléologues ont mis en évidence l’existence de collecteurs, véritables drains naturels alimentant la Fontaine de Vaucluse.
La fin du XIX° siècle voit se dérouler la première tentative de plongée du conduit noyé de la Source, et plus d’un siècle d’audacieuses explorations permettent aujourd’hui de comprendre partiellement le mystère de son fonctionnement et l’origine des eaux.


La Sorgue prend sa source à la Fontaine de Vaucluse, qui est une des plus importantes exurgences du monde. Elle est alimentée par un immense karst situé dans les calcaires couvrant près de l.200 km², sur une épaisseur pouvant atteindre 1.000 mètres. La Sorgue est ainsi une des rares rivières de Provence à bénéficier d'une alimentation en eau régulière, même au plus fort de l’été.

 


            
 

Le secret de la Fontaine de Vaucluse
Parti pour faire danser les filles de l'Isle sur la Sorgue, le vieux ménetrier Basile s'endormit à l'ombre un chaud jour, sur le chemin de Vaucluse. Apparut une nymphe qui, belle comme l'onde claire, prit la main du dormeur et le conduisit au bord de la vasque où s'épanouit la Sorgue. Devant eux, l'eau s'entrouvrit et les laissa descendre entre deux murailles de liquide cristal au fond du gouffre. Après une longue course souterraine, la nymphe, au milieu d'une souriante prairie semée de fleurs surnaturelles, arrêta le ménétrier devant 7 gros diamants. Soulevant l'un deux, elle fit jaillir un puissant jet d'eau. Voilà, dit elle, le secret de la source dont je suis la gardienne pour la gonfler je retire les diamants, au septième, l'eau atteint "le fuguier qui ne boit qu'une fois l'an" et elle disparut en réveillant Basile.



      



Un rafraichissement pour terminer cette belle journée...!!

L'eau de la Sorgue a jouée un rôle primordial pour l’économie de ce territoire. En utilisant sa force, des moulins à papier ont fait leur apparition au XVe siècle. Fleuron de l'industrie locale, la papeterie assura jusqu'en 1950,  la prospérité du lieu avant d’être dépassé par la modernité et remplacé localement au profit du tourisme et de l'artisanat . La dernière papeterie ferma ses portes en février 1968.


Vallis Clausa, tradition papetière  : On découvre dans cette ancienne papeterie du XVème siècle les outils de fabrication du papier à la main, artisannat qui apporta un formidable essor à la commune jusqu'à la modernisation des outils.


Pour en savoir plus sur la papeterie........ clic..sur l'image

  
 

Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
Commenter cet article
R
très beau, cette visite m'aurait bien plus superbe laminoir, très interéssant ,cela a du bien plaire à Michel, et notre Agate a trouver un copain Golden .
Répondre

À propos

Suivez-moi et découvrez mes balades en France et plus particulièrement en Provence